Accueil ARTS ET CULTURE Biennale de Dakar 2016 : la galerie Antenna prend un nouveau départ

Biennale de Dakar 2016 : la galerie Antenna prend un nouveau départ

360
1
Partagez

<Sponsorisé> La Galerie Antenna, c’est une institution qui dépasse les frontières du Sénégal en matière d’Art Africain. On ne peut pas passer devant cet immense bâtiment du centre ville sans s’y arrêter pour admirer les innombrables pièces africaines collectées depuis des années. A quelques jours de la biennale de l’Art contemporain Africain de Dakar, nous avons poussé les portes de la galerie pour vous en dire plus.

thumb_P1020347_1024

Cette galerie d’art, créée en 1972 par Marthe et Claude Everlé est l’une des plus vieilles galeries d’Afrique de l’Ouest sur l’art africain ancien et contemporain. Fréquemment surnommée “Le Petit Quai Branly”, ce lieu exceptionnel fait également partie des pionniers dans la scénographie, l’agencement et le référencement, notamment grâce à une mise en valeur unique de ses oeuvres d’art.

La nouvelle gérance de la galerie, dont les nouveaux propriétaires sont Mr et Mme Chatignol,le gendre et la fille de Mr et Mme Everlé, se veut plus jeune, plus moderne dans ses choix. Elle compte poursuivre d’une facon plus prononcée l’exposition d’œuvres contemporaines : des fixés sous verre, des tableaux, sculptures ou même bijoux, mettant notamment en avant de jeunes artistes africains.

De jeunes artistes présents à la galerie Antenna pendant la biennale de Dakar

Une des créations Toubab Paris : pièce unique Totémia. Photo DR
Une des créations Toubab Paris : pièce unique Totémia. Photo DR

C’est également dans cette nouvelle optique que la galerie a choisi d’accueillir pendant la biennale Maud Villaret, une designer française, qui propose, au travers de sa marque Toubab Paris, une ligne de bijoux ethniques de renommée internationale. PAPI, un jeune artiste sénégalais contemporain, lui aussi au parcours international, présentera également ses toiles à la galerie, qui lui laisse carte blanche pour l’occasion, et proposera notamment un live painting.

“Nous voulons rajeunir l’image de la galerie en la rendant accessible à tous, et en touchant une nouvelle clientèle, plus jeune”,

explique Océane Harati, gestionnaire de la Galerie Antenna.

thumb_P1020334_1024
Oeuvres exposées à la galerie Antenna. Photo P.B.

“Les gens voient souvent la galerie comme un musée car nous mettons nos oeuvres sur un piédestal, mais nous souhaitons aussi démocratiser les oeuvres d’art. On peut trouver un objet à 2000 F CFA comme à plusieurs millions de francs. De même nous proposons des souvenirs, des objets décoratifs et des œuvres d’exception à des prix abordables. Nous voulons permettre à une personne qui n’en a pas forcément les moyens d’accéder à l’art en acquérant quelque chose de la galerie. Et c’est cet esprit que les visiteurs retrouveront lors de la biennale” ajoute-t-elle.

#LaGalerieAntenna

La biennale, ce sera également l’occasion de rencontrer les artistes qui exposent à la galerie, pour un moment d’échange et de partage. La galerie appelle d’ailleurs les visiteurs à relayer leurs photos sur les réseaux sociaux via le hashtag #LaGalerieAntenna.

[box type=”shadow”] Infos pratiques : Exposition visible du 30 Avril au 21 Mai inclus. Entrée libre. Visite guidée sur demande. Possibilité de visiter la salle collectionneurs sur demande. Vernissage de l’exposition : vendredi 29 avril, uniquement sur invitation et confirmation.

Exposition visible jusqu’au 21 mai inclu. La Galerie Antenna sera exceptionnellement ouverte le weekend du 1er mai. 

Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi de 9 h 30 à 13 h et de 16 h à 19 h 30

Adresse : 9, rue Félix Faure. Tél. 338 22 17 51 – Email : antenna@orange.sn 

Site web : galerieantenna.com – Facebook : La Galerie Antenna – Instagram @lagalerieantenna – Twitter : @GalerieAntennaTripAdvisor : La Galerie AntennaTumblr : lagalerieantenna.tumblr.com [/box] 

 

 

 

1 commentaire

  1. Bravo à cette merveilleuse galerie cette évolution plairait aux créateurs Marthe et Claude tous nos voeux aux jeunes …..

    Nicole cabanel

Laisser un commentaire