Accueil Dernières news Tourisme en Mauritanie : Nouadhibou, entre mer et désert

Tourisme en Mauritanie : Nouadhibou, entre mer et désert

88
0
Partagez

Grand pays désertique avec une façade atlantique, la Mauritanie possède de très belles villes dont Nouadhibou, située à 400 km de Nouakchott, capitale politique et administrative du pays. Très proche du Maroc, c’est la capitale économique et la seconde ville de Mauritanie. Partons à la découverte de cette cité plurielle !

Durant la colonisation française, Nouadhibou portait le nom de Cap Etienne en référence à Eugène Etienne, alors ministre des colonies au début du XXème siècle. Chef-lieu de la wilaya (division administrative, similaire à un région) de Dakhlet Nouadhibou, la ville se trouve à proximité du Cap Blanc appelé aussi Ras Nouadhibou. Cette péninsule coincée entre la Mauritanie et le Maroc marque la frontière entre les deux pays. Sur la pointe du Cap Blanc, on peut admirer l’un des plus grands cimetières de bateaux au monde : de nombreuses épaves jonchent la plage et la rive de la péninsule. Rouillés et parfois centenaires, celles-ci donnent un joli tableau de la baie et les couchers de soleil y sont magnifiques.

©Noorinfo

Nouadhibou est divisée en quatre parties : le centre-ville où se trouve l’aéroport; le quartier de Numerowatt au nord; le quartier résidentiel de Cansado au sud et le quartier populaire ceinturant le port minéralier, zone la plus peuplée de la ville. Impossible de séjourner dans la cité sans faire le tour des marchés : on y trouve beaucoup d’artisans Touaregs venus des régions intérieures pour y écouler leurs produits. Bijoux, tapisseries, sculptures en bronze ou en fer, les marchandises sont variées. La Table Remarquable est également un endroit incontournable : face à la plage de sable blanc une petite montagne surplombe la mer. Rustique et très belle, l’endroit vaut le détour. La ville est également connue pour son commerce de météorites. Ces pierres, qui nous viennent de l’espace, sont le plus souvent retrouvées dans le Sahara et revendues à Nouadhibou. Mais attention, il y existe aussi un trafic parallèle. Gare aux arnaques !

©looklex

C’est à la gare routière de la capitale que l’on trouve des taxis et autobus pour rallier Nouadhibou. On peut aussi accéder à la ville par le Maroc en traversant le poste frontalier de Guerguerat qui est situé seulement à 70 km.

La Mauritanie, votre prochaine destination ?

Article proposé par @Jaly de Jumia Travel

Laisser un commentaire