Accueil TOURISME SENEGAL Casamance Le royaume d’ Oussouye : une royauté sacrée au cœur de la...

Le royaume d’ Oussouye : une royauté sacrée au cœur de la Casamance

276
0
Partagez

La Casamance, frontalière avec la Guinée et la Guinée-Bissau, est l’une des plus belles régions du Sénégal. Située au sud du pays, elle arbore des paysages magnifiques, traversés par le fleuve Casamance. La zone a su conserver nombreuses de ses anciennes institutions, et celles-ci régissent encore la vie de la communauté à l’image du royaume d’ Oussouye. Immersion dans ce royaume situé en pays diola, ou la tradition se perpétue et ou la royauté sacrée ainsi que ses mystères continuent de rythmer la vie de ses habitants.

Il s’étend sur une partie du département d’ Oussouye dans la Basse-Casamance. Le royaume d’ Oussouye est le territoire des diolas qui peuplent en majorité toute la zone. Ici l’agriculture est l’activité principale. En dehors des grandes étendues de rizières, la forêt, dense, s’étend à perte de vue. Sur ce territoire, les pluies sont nombreuses et alimentent des dizaines de rivières qui coulent à travers les bois. Le roi actuel, Olivier Diedhiou,  a pris le nom de Sibilumbaï lors de son intronisation en Janvier 2001. Ce dernier vit dans le bois sacré d’Oussouye, sa résidence officielle. Le roi est le chef religieux, spirituel et le gardien des us et coutumes du royaume. Il est le lien direct entre le Dieu des Diolas dénommé Ata Emit, les esprits occultes qui sont encore vénérés et la population encore animiste. L’un de ses conseillers décrit le roi comme un “collaborateur de Dieu  qui reçoit les offrandes, prie et intercède en faveur de ses sujets”.

Le roi d’Oussouye est chargé de veiller à la paix et à la cohésion sociale. En cas de conflit, il est consulté afin de réconcilier les parties ou de les départager en cas de litige. Il veille également à ce que chaque habitant ait à manger, distribuant le riz issu des champs royaux. Ce riz sert également pour le repas de la “Houmabeul” qui est la grande fête annuelle du royaume. Celle-ci se tient tout les ans à la fin de l’hivernage en général au mois de septembre lors de la grande récolte.

Article proposé par Ismaël Kambel @JumiaTravel

Laisser un commentaire