Accueil A la Une La bonne nouvelle de Dakar : reprise des relations entre la Gambie...

La bonne nouvelle de Dakar : reprise des relations entre la Gambie et le Sénégal

93
0
Partagez
©Senegalinfos

Après 22 ans de discorde sous la présidence Jammeh, l’entente entre la Gambie et le Sénégal est de nouveau au beau fixe. Pour preuve, Adama Barrow était en visite officielle au Sénégal durant trois jours à partir du 2 mars. Une façon d’officialiser ce retour à la normale dans les relations entre les 2 états frontaliers et d’aboutir à la signature d’accords de coopération.

Le communiqué signé samedi 4 mars par les deux ministres des Affaires étrangères, le Gambien Ousainou Darboe et le Sénégalais Mankeur Ndiaye, scelle définitivement la reprise de relations normalisées entre les deux régimes. Preuve concrète, ces derniers comptent mettre en place un modèle de partenariat égalitaire. Un conseil présidentiel a donc été créé, afin de permettre la définition d’axes de travail. Il devrait se réunir tous les 6 mois.

Trois accords ont également été passés lors de cette visite officielle. Tout d’abord dans le domaine de la défense et de la sécurité : le Sénégal continuera à aider son voisin gambien en terme sécuritaire. Le 2nd accord concerne le tourisme : la Gambie, dont le savoir-faire au niveau touristique est important, apportera son expertise. Et enfin, le dernier accord vise à renforcer les représentations consulaires.

A court terme, l’objectif est de terminer le pont Transgambie. Celui-ci permettra de rendre la traversée de la Gambie plus facile. Autre changement considérable : les restrictions imposées par le régime de l’ancien président gambien aux pécheurs sénégalais en Gambie, sont levées. Une bonne nouvelle sur le plan économique.

Reste cependant des points à clarifier dans le futur. Notamment sur la justice, les transports ou encore la forêt. Sur ce dernier point, les positions sénégalaises et gambiennes ne sont pas encore au diapason : Dakar lutte contre le trafic de bois et souhaite éviter tout pillage, tandis que Banjul veut seulement régulariser ce commerce. Le trafic de bois, surtout le bois de venn, est un vrai business malgré l’interdiction de l’importer au Sénégal.

Des liens historiques, sociaux, communautaires relient ces deux pays frontaliers. Macky Sall a cependant balayé l’idée de revenir à un système de confédération entre le Sénégal et la Gambie : « Notre ambition est vraiment de travailler directement, sans les artifices d’une confédération ou d’une fédération. Ce n’est pas du tout à l’ordre du jour », a-t-il réaffirmé.

Espérons que la nouvelle coopération sénégalo-gambienne trouve rapidement un terrain d’entente sur les questions toujours en suspens.

Source : RFI

Laisser un commentaire