Accueil Dernières news Rencontre avec Corinne Erambert, cheffe des Ateliers de Corinne et blogueuse culinaire

Rencontre avec Corinne Erambert, cheffe des Ateliers de Corinne et blogueuse culinaire

478
0
Partagez
©C.Erambert

Corinne Erambert et ses Ateliers de Corinne n’en finissent plus de faire parler d’eux! Quand elle ne divulgue pas ses secrets lors d’ateliers cuisine, la jeune cheffe d’entreprise à l’emploi du temps surchargé, délivre sur son blog recettes  et bonnes adresses à Dakar avec un enthousiasme contagieux ! Nous l’avons rencontrée afin d’en savoir plus.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Corinne Erambert, j’ai 26 ans. Je suis sénégalaise d’origine guadeloupéenne. J’ai obtenu un diplôme d’expert-comptable. Mais depuis 3 ans, j’ai créé mon entreprise dans un domaine complètement différent : je me suis reconvertie dans la cuisine.

D’où te vient cette passion ?

J’avais l’habitude de cuisiner des plats traditionnels tous les samedis pour mon oncle et lors de grandes occasions. Mais en dehors de ça, je cuisinais surtout parce qu’il faut bien se nourrir ! En fait le déclic est venu quand je me suis retrouvée au chômage pendant 1 an, juste après avoir obtenu mon diplôme. Je m’ennuyais et j’ai commencé à m’y intéresser, à tester des recettes, essayer des choses,… Puis ma mère m’a donné l’idée de monter des ateliers.

Qu’est-ce que tu aimes dans la cuisine ?

J’aime l’idée de créer quelque chose que l’on pourra ensuite savourer et partager. J’aime la surprise que cela créé, quand on voit le résultat d’une recette qu’on se dit: « c’est de la magie » ! J’accorde assez d’importance aux produits que j’utilise. Ça ne veut pas forcément dire des produits bio mais je privilégie les productions locales. Ici on a de bons produits donc autant s’en servir ! Et je cuisine sans bouillon !

Nems poulet crevettes ©Les ateliers de Corinne

Où puisses-tu tes inspirations ? Quelles sont tes influences ?

J’étais complètement autodidacte : j’ai suivi une formation pour acquérir les bases techniques avec un chef  il y a 1 an seulement. Je cuisine au feeling. Je ne me sers pas de livres de cuisine, j’utilise plutôt internet pour piocher des idées. C’est assez instinctif finalement. Je revisite pas mal les recettes, je fais selon ma sauce. Même si l’on mange très bien ici, je trouve que la cuisine sénégalaise manque de diversité. Niveau influences, j’aime beaucoup la nourriture asiatique car j’adore manger épicé. Mes idoles culinaires sont les chefs Jamie Oliver et Cyril Lignac, dont j’apprécie beaucoup l’humilité.

Parles nous d’abord des Ateliers de Corinne, le point de départ de tout le reste !

La création des ateliers de Corinne est partie d’un petit mensonge…  Le concours de cuisine Star Chef cherchait des chefs pour participer à ses émissions télé. Ce n’était pas mon cas mais j’ai quand même envoyé mon « cv ». Ils m’ont rappelé quelques temps après et quand ils m’ont demandé ce que je faisais, je leur ai dit que je donnais des cours de cuisine. Ce qui n’était absolument pas le cas à l’époque ! Ça leur a plu : ils m’ont fixé un RDV à Dakar 2 semaines plus tard. C’était un peu la panique à ce moment là car je n’avais rien du tout ! J’ai donc cassé ma tirelire pour monter mon entreprise et être prête à temps. Au final se fut un mensonge très utile ! (Corinne a terminée 2eme de la compétition, NDLR).

Question organisation comment cela se passe-t-il ? A qui s’adressent les ateliers ?

Atelier cuisine pour la St Valentin ©Les ateliers de Corinne

Il y a deux sortes d’ateliers. Tous les 3e samedis du mois, il y a les ateliers en commun, avec un thème prédéfini, par exemple le dernier était la Saint-Valentin. Les 12 personnes présentes vont cuisiner entre 1 à 3 plats (les prix varient entre 10 000/15 000Fcfa). Il y a aussi les ateliers privés, où là suivant la demande, je m’adapte à ce que le client souhaite (cuisiner un gâteau, une viande,…). Le client repart avec l’intégralité des recettes réalisées ainsi que des conseils (ingrédients, ustensiles,…).

Mes ateliers s’adressent vraiment à tout le monde. Je propose des recettes un peu techniques. Mais le plus important pour moi c’est de leur faire découvrir des choses et qu’ils soient détendus pendant le cours.

Suite à cette activité, tu as décidé de créer un blog. Qu’y trouve-t-on?

Au départ, l’idée c’était pour ne pas perdre tout mon contenu. Je l’ai créé 1 an après le lancement de mon entreprise. Aujourd’hui, ce qui me fait vivre, c’est les ateliers. J’y consacre 60 % de mon temps. Mais le blog prends de plus en plus d’importance : il est très suivi alors qu’au début, je ne l’avais pas fait dans cette optique (environ 150 000 visites). On y trouve des recettes (postées le lundi), des articles sur des sujets divers (produits essayés, rééquilibrage alimentaire,…) et des critiques culinaires sur les différents restaurants que j’ai pu tester.

Avant de parler d’un lieu, j’y vais plusieurs fois pour être certaine qu’il vaut le coup. La crédibilité pour les lecteurs c’est essentiel, c’est ce qu’ils recherchent. Moi je veux reste naturelle et dire vraiment ce que je pense. C’est aussi pour ça que les gens aiment ce que je fais et viennent sur mon blog.

Dakar Farmers Market ©Les ateliers de Corinne

Tu  es une vraie hyper-active qui déborde d’énergie ! En plus de ton entreprise et du blog, tu as aussi pas mal d’autres activités en parallèle …

Oui c’est vrai que ces derniers temps, c’est un peu la folie ! Je fais traiteur pâtisserie pour les mariages, anniversaires, baby shower… Depuis cette année, heureusement j’ai un second de cuisine qui m’aide pour cette partie et pour les ateliers donc c’est plus facile à gérer. Je suis aussi chroniqueuse radio à Vibe Radio tous les mardis. Je suis également animatrice pour des émissions de télévision. Tous les 1ers samedis du mois, je suis présente au Dakar Farmers Market où je présente des pâtisseries que j’ai faites. Puis les 2ème samedi du mois, on organise avec une amie un brunch au jardin Keur Mamie Charlotte des Almadies. Bref, je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Effectivement, ton agenda est surchargé ! Quelles sont tes adresses préférées (restaurants, marchés,…) à Dakar ? Livres-nous tes derniers coups de cœur !

Mon premier coup de cœur c’est le Dakar Farmers Market qui met en avant des produits et de l’artisanat local. C’est vraiment un chouette RDV où l’on trouve de la qualité. Ensuite, j’aime beaucoup “Chez Fatou “ : on y mange vraiment bien et le cadre est sublime. Autre endroit que j’apprécie : “l’Epicerie. C’est un peu cher pour certains mais les produits sont de qualité. Et enfin rien à voir avec la cuisine mais j’adore les soirées Full Moon de “La Mer à table! Tout le monde se connait, l’ambiance est très décontractée donc c’est toujours un plaisir d’y faire un tour.

On a la chance à Dakar d’avoir pas mal de restaurants, avec chacun leurs spécialités. Après, il faut sortir, tester pour découvrir des endroits. Par exemple certains lieux ne payent vraiment pas de mine mais la cuisine y est excellente.

Tous les 2e samedis du mois, Corinne et Chana DeeVa organisent un brunch ©Les ateliers de Corinne

Quel est le plat que tu places au dessus de tout ?                         

Bon, je suis plus sucré que salé mais question plat, c’est le mafé. Et pour le dessert, mon favori reste le tiramisu café… un régal !

Quels sont les obstacles que tu rencontres au niveau professionnel ?

J’ai eu de la chance d’avoir pas mal de visibilité grâce à Star chef et puis ensuite, cela s’est enchainé. J’ai un objectif en tête donc j’essaye de mettre tout en œuvre pour le réaliser. On m’a beaucoup dit non, ce qui finalement à renforcé mon caractère et ma motivation. Ce qui vraiment me pose problème, c’est le manque de respect et de considération de certaines personnes. Pour elles, au départ, je ne faisais « que cuisiner », à leurs yeux ce n’était pas un métier à proprement parler. Sinon, le manque de rigueur des personnes avec qui tu es parfois amené à travailler est un vrai souci !

 

Instagram : corinne_erambert // Snapchat : corinneerambert

Laisser un commentaire