Accueil Dernières news Air Senegal : les premiers vols prévus en avril

Air Senegal : les premiers vols prévus en avril

205
0
Partagez

Après 2 ans sans compagnie aérienne, le Sénégal semble enfin relever la tête. Air Sénégal devrait en effet débuter ses activités en avril 2018. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Philippe Bohn, Directeur général de cette nouvelle compagnie. Une nécessité pour le pays qui entend bien faire de Dakar un hub aérien pour la sous-région.

Comme un soulagement ! Alors que le secteur aéronautique sénégalais était en mauvaise posture depuis avril 2016 et la révocation de la concession à Sénégal Airlines (suite à une dette de plus de 65 milliards de FCFA), Philippe Bohn, directeur général d’Air Sénégal SA a annoncé ce dimanche 11 février la bonne nouvelle que l’état et les Sénégalais n’espéraient plus : «La compagnie Air Sénégal va démarrer ses activités avant le mois d’avril 2018 ».

«Air Sénégal S.A pourra commencer ses vols commerciaux à l’issue du Process PEA (Permis d’exploitation aérienne). C’est un Process qui est fait sous l’autorité de l’Anacim (Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie). Lorsque je suis arrivé en septembre 2017, l’Anacim a souhaité que nous reprenions le PEA en phase 1 » a expliqué, Philippe Bohn au micro de la RFM. Le directeur général a assuré «nous ne sommes pas en retard, mais nous allons même faire mieux que cela. Et je pense que dans les toutes prochaines semaines, si nous arrivons à conclure ce Process, le PEA étant attribué, nous pourrons commencer nos opérations même avant avril». Judicieusement, il s’est cependant gardé de donner une date précise.

Dakar : futur hub aérien

Le pays est en plein renouvellement de son espace aérien. Preuve en est, le gouvernement a inscrit dans son Plan Sénégal Emergent (PSE) un projet de relance du hub aérien sous-régional. Philipe Bohn rappelle que

« Dakar est un hub géographique intéressant entouré de 1,3 milliard de gens à moins de six heures de vol. Compte tenu de la croissance démographique exponentielle de la sous-région, il y aura plus de monde à transporter ».

Avec le lancement de cette nouvelle compagnie, c’est donc l’occasion de redonner au Sénégal une place de choix dans le secteur du transport aérien, en Afrique de l’Ouest dans un premier temps.

Air Sénégal SA est entièrement détenue par l’État. 100% du capital de la compagnie est détenu par la Caisse de dépôt et de consignation qui a déjà libéré 23 milliards FCFA. 17 milliards FCFA restent à être ajoutés. A terme, le capital sera ouvert afin que l’état s’en dégage progressivement au profit d’actionnaires privés. Elle ambitionne d’être rentable en 4 ans.

Deux avions commandés à Airbus

Air Sénégal avait confirmé en début de ce mois de février la commande de deux A33neo (la nouvelle version remotorisée de l’A330), auprès d’Airbus. Cette commande fait suite au protocole d’accord signé en novembre 2017 lors du Dubai Airshow. L’accord a ensuite été signé et validé le vendredi 2 février à Dakar par Fouad Attar, Directeur Avions Commerciaux Airbus Afrique et Moyen Orient et Philippe Bohn, directeur général d’Air Senegal. Le Président français Emmanuel Macron, alors en visite de trois jours au Sénégal, était présent lors de cette signature tout comme son homologue sénégalais, Macky Sall.

« Ces A330neo contribueront à développer notre réseau moyen et long courrier. Il est important pour nous de débuter notre activité commerciale avec des modèles à la fois fiables et économiques, tout en offrant à nos passagers un confort inégalé. Cette commande témoigne de notre ambition pour cette nouvelle compagnie », a déclaré Philippe Bohn. « Nous sommes heureux de compter Air Sénégal comme nouveau client. Ces A330neo permettront à Air Sénégal de bénéficier d’une économie imbattable et d’offrir à ses passagers un niveau de confort et d’expérience de voyage exceptionnel sur son marché », avait déclaré dans un communiqué du 2 février Fouad Attar, le Directeur Avions Commerciaux Airbus Afrique et Moyen Orient.

Depuis les échecs d’Air Sénégal International (2001-2009) et Sénégal Airlines (2011-2016), c’est la troisième tentative du Sénégal pour bâtir une compagnie aérienne. Espérons que le diction « jamais deux sans trois » s’avère cette fois-ci faux!

 

 

 

 

Laisser un commentaire