Accueil TOURISME SENEGAL Casamance Explorer la richesse de la Casamance

Explorer la richesse de la Casamance

707
1
Partagez

Les nombreux casamançais devenus dakarois par nécessité vous parlent souvent de leurs terres natales avec une émotion certaine dans leurs yeux brillants. Soyez en sûr, la Casamance mérite qu’on y pose bagage plusieurs jours ! Une bonne semaine est nécessaire pour visiter la région et une dizaine de jours est idéal pour avoir le temps de profiter au maximum de tous ses trésors.  Alors même si vous êtes au Sénégal pour deux semaines seulement, il serait vraiment dommage de laisser de côté cette partie du pays !

img_20160925_104951
La coqueluche de l’île de Carabane. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Rendez-vous au cœur d’une biodiversité exceptionnelle

La Casamance est d’une richesse naturelle et culturelle sans nul autre pareil au Sénégal. Des dizaines de kilomètres qui offrent aux voyageurs des plaines verdoyantes, des plages sublimes, des bolongs reposants et de la musique traditionnelle de haut rang. Tous les ingrédients sont réunis pour un séjour réussi !

img_20160930_180833
Plage reliant Kafountine à Abéné. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Itinéraire pour une dizaine de jours dans la région : 

Ziguinchor

Il serait dommage de ne pas passer au moins une journée à Ziguinchor afin d’humer un peu l’ambiance particulière du centre ville, visiter ses bâtiments coloniaux et se poser boire un verre en face des mangroves dans l’un des hébergements ayant une vue sur la rive. Pour celles et ceux qui n’ont pas beaucoup de temps, foncez directement vers Kafountine ou Cap Skirring pour débuter le voyage et passer votre dernière nuit à Ziguinchor afin d’avoir la matinée pour visiter la ville avant le départ du bateau. Note : Si vous optez pour le bateau reliant Dakar à Ziguinchor, n’hésitez pas à réserver à l’avance les billets aller et retour car l’attente à Ziguinchor peut devenir paralysante…Pour l’anecdote, en venant à 9h au guichet, nous avons pu récupérer nos billets seulement vers 13h15 (juste avant la pause)…Venez donc dès l’ouverture (autour de 8h) ou sinon achetez vos billets à Dakar, cela vous évitera de perdre une demi journée !

Ziguinchor. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Kafountine et Abéné

images-1

Une plage d’une dizaine de km relie ces deux villages. Si vous décidez de poser votre camp de base à Kafountine, n’hésitez pas à prendre une moto taxi ou un taxi 7 places pour vous rendre à Abéné et revenez à pied par la plage. L’inverse est évidemment possible en partant d’Abéné. Le rivage – resté très sauvage – est splendide. Cette plage est sans doute, avec Cap Skirring, la plus belle du Sénégal ! Vous pourrez également effectuer de nombreuses ballades dans les terres, au cœur  d’une végétation verdoyante, typique de la région.

 

Kafountine 

img_20160928_174238
Venez visiter le musée diola (le seul avec celui de Mlomp) qui ne vit que grâce à la volonté de son fondateur Fred Sagna. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Abéné

Plage d’Abéné. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Cap Skirring

Bien que fréquentée depuis plusieurs années par les touristes, cette plage a gardé un aspect sauvage indéniable, comme en témoignent les quelques vaches avachis sur le sable savourant ce paysage idyllique ! Si vous avez la “chance” de passer par là pendant la basse saison, vous ferez partie des rares privilégiés bénéficiant de couchers de soleil magnifiques rien que pour vous ! Sachez toutefois que plusieurs hébergements sont fermés pendant cette période (notamment les plus onéreux). Pour celles et ceux qui aimeraient allier le farniente et les ballades, sachez également qu’à quelques mètres seulement se trouvent une végétation luxuriante que vous aurez tout le loisir de pouvoir explorer en VTT ou à pied.

img_20160921_101944
Plage de Cap Skirring. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Oussouye 

C’est une ville de préfecture, certes…mais pas bien grande et sans beaucoup d’animation (ni intérêt…) non plus. Par contre, c’est un excellent point de départ pour sillonner la région -que ce soit à pied, à vélo ou en kayak- qui regorge de petits trésors. Vous entendez le bruit claquetant des huîtres de palétuviers à marée basse, les envols des aigrettes et les discussions animées des tisserands (l’oiseau hein..) ? : bienvenue, vous êtes arrivés en Casamance !

img_20160924_124636
Ballade en kayak dans la mangrove autour d’Oussouye. Ici des pêcheurs ramassant le poisson. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Ile de carabane

Il serait dommage de passer à côté de ce petit joyau paisible, composé majoritairement de mangrove mais qui accueille également une vaste plage de sable blanc. C’est d’ailleurs le long de celle-ci que se sont installés les villageois et quelques campements qui proposent des hébergements à prix doux. Si vous souhaitez séjourner deux ou trois jours au sein d’une atmosphère hors du temps, sans voiture et sans scooter et simplement vous faire bercer par le bruit des vagues et les petits piaillements des oiseaux, c’est ici qu’il faut vous rendre ! Sachez en plus qu’il est désormais possible de prendre directement le bateau depuis l’île de Carabane pour rejoindre Dakar. Renseignez-vous bien sur les heures et les jours de liaisons, deux bateaux (sur les trois effectuant les navettes entre Dakar et Ziguinchor via Carabane) étant actuellement en réparation.

img_20160923_193507
Ile de Carabane. Photo : Armelle Peuvion-Weiss

Bonne visite !

 

 

1 commentaire

  1. Concernant Oussouye , certes peu animé mais c est le plus important centre de la religion traditionelle des Diolas. Et en se promenant dans les 5 villages qui forment Oussouye avec quelqu un qui connait , on decouvre les llieux de cultes et places de fetiches qui sont nombreux et ouverts. On peut egalement solliciter une visite au roi ( chef religieux) ce n est pas du folklore , on parle d une tradition et d une religion vivante. Bon sejour dans notre belle region .

Laisser un commentaire